Contact

Industrie 4.0 : le guide complet

Depuis plusieurs années, la technologie a beaucoup évolué emportant avec elle, la transformation digitale mais, aussi une nouvelle révolution industrielle. Dans cet article, nous nous pencherons et analyserons ces changements qui ont marqué l’industrie au cours du temps, et nous verrons en quoi la solution Wiilog pourra répondre à vos besoins tout en répondant aux enjeux actuels et tendances de l’industrie 4.0.

Les types d’industrie : pourquoi l’industrie 4.0 ?

L’industrie 1.0 : usage de la mécanisation
L’industrie 1.0 s’illustre par l’utilisation de la vapeur et la mécanisation de la production.  La puissance de la vapeur était déjà connue mais son utilisation à but industrielle en demeurait un secret. L’un des plus gros progrès de l’industrie a été de valoriser cette pratique à des fins de productivités humaines. A la place de métiers alimentés par la force des muscles, les machines à vapeur pouvaient être utilisées pour sa puissance.  
Exemple : navire à vapeur, locomotive à vapeur.

INDUSTRIE-4.0-robot

L’industrie 2.0 : apparition de l’électricité  
La découverte de l’électricité et la production sur ligne d’assemblage a été une révolution industrielle au cours du XIXème siècle. S’inspirant d’un abattoir de Chicago, Henry Ford reporte le processus de production de masse à l’industrie automobile et a radicalement modifié les process. Le process est bien plus rapide, moins couteux et moins fatiguant pour les employés.   
 
L’industrie 3.0 : automatisation  
Depuis l’introduction des ordinateurs, l’Homme est maintenant capable d’automatiser un process de production au complet, sans assistance humaine. L’exemple le plus connu réside dans les robots qui accomplissent des séquences programmées sans aucune intervention humaine. 
Exemple : Nous avons tous en tête les robots industriels ou encore les digitalisations de processus comme les ERP, MES ou CRM. 

 L’industrie 4.0 : le digital 
Mais, finalement quelle est la différence entre l’industrie 3.0 et 4.0 ?  
Dans l’industrie 3.0, nous automatisons les processus à l’aide de processeurs logiques et de technologies de l’information. Quant à l’industrie 4.0, elle se caractérise par la disponibilité et l’utilisation rapide de données.

Définition et caractéristiques : l’industrie 4.0, c’est quoi ?

L’industrie 4.0 a été définie comme la tendance actuelle de l’automatisation et de l’échange de données dans les technologies de fabrication. Elle introduit en masse les capteurs (IoT et IIoT), l’automatisation des processus (Robotique, Impression 3D, VR, AR, Digital Twin), la transformation numérique au sens large (Réseaux sociaux, services de cloud, Big Data, Intelligence Artificielle, Machine Learning, RPA et Blockchain). 

L’industrie 4.0 se caractérise par ses capacités de flexibilité, d’adaptation, et son efficacité, qui permettent de couvrir les besoins des acteurs de la Supply Chain et plus précisément des clients sur le marché actuel. Elle représente une avancée significative dans l’organisation et la supervision de l’ensemble de la chaîne. Cela s’applique en réalité à l’ensemble à la supply chain : de la fabrication jusqu’à la livraison du produit.

Ces avancées technologiques permettent finalement aux entreprises de gagner en efficacité, en agilité, en précision, et surtout en productivité puisqu’elles seront plus en mesure d’anticiper les éventuelles erreurs et répondre aux mieux aux exigences de leur clientèle. En bref, c’est le partage et l’analyse des données qui alimentent l’efficacité de l’industrie 4.0. C’est donner la possibilité aux objets, aux machines et aux hommes de parler le même langage. Cette connexion forme un véritable réseau qui échange et traite énormément de données numériques – température, localisation de stocks, vitesse de fonctionnement, etc…

Comment cette industrie nouvelle fonctionne-t-elle ? Quelles sont les technologies qui ont permises et rendu possible l’industrie 4.0 ?

BIG-DATA
  • Big Data est un terme qui désigne un ensemble de données assez volumineux, pouvant être explorées et analysées afin d’en dégager des informations exploitables. Gros plus, la Big Data permet à un ensemble de personnes d’y accéder en temps réels, simultanément et de manière plutôt aisément 
  • IoT ou Internet des Objets est un terme non dissociable de l’Industrie 4.0. Les machines des entreprises sont dotées de capteurs qui leur permettent de se connecter avec d’autres appareils compatibles avec Internet. Cette connectivité collecte, analyse et échanges de gros volumes de données de valeurs.  Cette technologie permet aux entreprises de fluidifier les étapes de la Supply Chain, de prévenir des éventuels problèmes, de gérer les stocks, tracer et livraisons et de rester au fait des préférences des consommateurs.
    Exemple : terminaux, robots, machines, etc…  
  • Cloud computing est un élément fondamental de l’Industrie 4.0 et de la transformation digitale. La technologie cloud actuelle est beaucoup plus performante sur le plan de la vitesse, du stockage et de la rentabilité. Les données sont stockées dans le cloud, et les systèmes cyber-physiques utilisent le cloud pour communiquer et se coordonner.
    De plus, le cloud computing réduit les coûts de départ pour les TPE/PME car le cloud peut s’adapter aux besoins et se mesurer selon la croissance de cette dernière.    
  • L’Intelligence Artificielle ou Apprentissage automatique est au-delà une tendance, une réalité de l’industrie actuelle. En effet, le milieu industriel gagne à utiliser ce concept ; multiplication des capteurs, tâches chronophages, etc participent à l’optimisation et la fiabilité de la Supply Chain.  
  • La simulation intervient de plus en plus dans les entreprises. Elle offre la possibilité de se doter d’une copie numérique d’un objet réel pouvant être testé et manipulé numériquement.  

Etc…

Êtes-vous prêt pour l’Industrie 4.0 ?

Des problèmes de gestion de stocks ?  
Fatigué par le travail sur Excel et/ou post-it papier ? Les données sont parfois perdues, les échanges entre opérateur ne sont pas fluides ? Les stocks ne sont pas forcément mis à jour ni identifié aux emplacements ? Les opérateurs perdent du temps à chercher les produits et/ou passent trop de temps sur les ordinateurs ?

Des soucis dans la traçabilité de vos produits ?  
Vous n’arrivez pas à calculer vos délais de livraison ? Vous manquez de visibilité sur votre activité ? Votre application WMS ou MES n’arrive pas à vos problématiques de distribution et de préparation ?

De complexe organisation de livraison ?  
Vous manquez de vision en temps réel de vos opérations de transport ? Vous rencontrez des contraintes d’optimisation de tournée ? Vos produits ou équipements demandent une traçabilité forte et géolocalisable ?  

Vous êtes fin prêt à digitaliser vos process. Passez à Wiilog : demandez une démo !

Industrie 4.0 – Wiilog

operateur-transpalette-entrepot

Wiilog s’inscrit dans cette optique précise : la digitalisation des stocks, traçabilité et transport optimisés.
Wiilog est une application pour tracer et stocker ! Optimiser vos flux industriels, gagner en performance, apporter la bonne information au bon interlocuteur pour satisfaire vos clients internes et externes.
 

  • Gérer vos stocks : réceptionnez, stockez et livrez sur vos lignes de production 

Wiilog propose plusieurs fonctionnalités dans la gestion de stocks : la consultation de vos stocks via le dashboard personnalisé, les référentiels articles, les champs libres et les mouvements.
Il est également possible pour vous d’optimiser les réceptions : les réceptions attendues et en cours, les mises en stockage et la gestion des anomalies.
Limiter vos erreurs de préparations avec les workflows paramétrables, le mode déconnecté, les notifications de rupture de stocks, etc…
Les échanges avec les interlocuteurs sont également simplifiés par les fonctionnalités de demande de collecte, de livraison et de servitudes. 

 

  • Tracer : localisez et identifiez vos produits, ajoutez des informations et règles de métier  

Les systèmes de BarCode, QRCode, RFID, IoT et Beacon sont tout à fait compatibles avec l’application Wiilog et vous permet ainsi d’optimiser la traçabilité de vos produits et de vos opérations.
Pour se faire, il est possible de gérer les mouvements via la création de prise, de dépose et de groupage ; de gérer les flux de traçabilité avec des ordres de transfert, des ordres de fabrications mais aussi d’identifier les natures des pièces.
Le dashboard en temps réels est un indicateur de performance qui vous permettra de contrôler les emplacements, gérer les drop zones, vous alertez sur les délais en cours, contrôler les transporteurs, les litiges et les acheminements.